· Les contre -sens ne sont pas règlementés ni définis, sans cela ils pourraient à tout le moins devenir des règles et entrer dans la norme, ce qui ne nous ferait pas rire !

Les contre -sens ne sont pas règlementés ni définis, sans cela ils pourraient à tout le moins devenir des règles et entrer dans la norme, ce qui ne nous ferait pas rire !
Les contre-sens pourraient entrer dans la catégorie des prescriptions à délimitations différentielles et particulières pour chacun ou approchables selon les particularités de rapprochements situationnels de tout une chacune et un chacun.
L’art brut dont j’ai épousé la flèche directionnelle, sans me poser au bout du compte la question litigieuse de savoir si j’en suis exactement ou non, est superbe en tant que tel.
Sauf que, et à tout prendre, il peut conduire à brouiller notre propre piste. S’en réclamer, donne le confort d’une appartenance, et sort du bourbier de la marginalité en créant à contre-sens l’appartenance à un milieu social à présent constitué, ce qui tient du non sens.
La fondation nécessaire d’entités muséales qui s’attacheraient à posséder en collection les valeurs pures du genre, par avance répertoriées ne feraient en fait qu’entériner le système bourgeois en place, qui systématiquement organise des coffres et coffres forts, les artistes éteints qui sont déjà en boîte de conserve, le plus souvent au détriment de valeurs anonymes en avenir.
Ce fut la raison première de l’invention et création du premier festival d’art singulier en France.
L’artiste en souci pérenne, ce qui est la moindre des ambitions se soucie d’en être et d’y être.
Ce faisant, même s’il en a raison, il se met en position de numéro noyé dans la masse.
Cette position est normale du fait de notre spécificité en tant qu’échantillon.
Mais l’artiste s’il a beaucoup travaillé son art tout du long de sa vie, a pu créer une véritable archéologie dont on ne saurait disperser les morceaux, car cela enlèverait du sens.
J’opte quant à moi, pour la solution de véritables petites structures distribuées au fil des villages que cela rendraient attractifs, dont les pôles d’intérêts seraient à but unique ou restreints.
Ces petites structures spécialisées sur des approches particulières pourraient être adjointes au musée bourgeois du genre comme indispensables et complémentaires.
C’est la raison pour laquelle j’étais spécialement intéressée par la création d’une structure muséale installée en conservatoire d’art singulier qui se serait plus particulièrement adonnée aux répertoriassions des œuvres et des parcours des artistes, ayant participé au fil du temps ou à venir, aux différents festivals d’art singuliers ayant eu lieu par chez nous.
C’est ainsi que donnant renaissance au Pont de l’Etoile et à sa bordure La maison de celle qui peint aurait pu trouver son intégration conservatoire.

Pas de commentaire

Déjà pour expliquer, comment on m’a permis d’avancer, d’une part, mais aussi fait avancer avec des promesses et envisagements que je prenais pour comptant, et qui me transportaient sans jamais aboutir d’un site après un autre, jusqu’à l’élévation d’un échantillon témoin comme l’on sait sur la colline aux oiseaux. Ce, sans pour autant aboutir à un engagement qui rendent les choses précises et incontestables avant l’échéance. Comme une bonne blague laissée dans la corbeille d’un mariage pas forcément consenti entre une neuve équipe, et une dame devenue vite, « vive-vielle » à force d’attendre et dont on espèrerait l’abstraction ou l’anéantissement précoce sans avoir compté sur la prolongation de la durée de vie des gens en général et des artistes en particulier parce que l’art conserve les facultés mentales et physiques des gens qui s’y adonnent.

Pas de commentaire

Alors que faire? Il me faut trouver un lieu vitrine où exposer la série des maquettes, pour que je puisse m’expliquer directement avec le public!

Pas de commentaire

Du côté des décisionnaires de tout poils, on ne veut pas voir! Si bien que plus on tente de m’exclure et de marginaliser ma réalisation, et mieux j’en conclue qu’elle est intéressante!

Pas de commentaire

Je me suis sentie à ce niveau, le devoir d’obligation de résultat. C’est ainsi que s’est installée ma dernière installation en proposition de site d’architecture déstructurée.Le regard des spécialistes ne s’y trompe pas!Je tiens à le souligner ici, il est impossible de mettere cette installatio-là, en pièces démontées au fond d’un carton ou d’une cave. Il est et sera impératif de lui trouver une solution.

Pas de commentaire

Le but je crois d’une résidence d’artiste, est entre autres, de lui permettre d’avancer et de faire de la recherche.

Pas de commentaire

J’ai appris au fil du temps;, que les artistes dont je suis, sont pressés, voudraient d’emblée être compris.Alors qu’ils doivent impétrativement savoir attendre que le public soit prêt à les comprendre.

Pas de commentaire

Me remémorant l’installation géante au pavillon M…………Il était gênant pour l’artiste de constater dans ce public large, des allées et venues d’un public souvent non averti aux pratiques artistiques, qui longeait les allées en un aller et retour sans avoir rien vu.Alors que l’on n’est jamais sûr que même le plus aveugle des aveugles n’ait pas enregistré même sans le chercher un quelque chose qui puisse ensuite le retenir.Il fut constaté aussi que même sans cécité absolue, nombre de personnes ne comprenaient pas de quoi il retournait, et qu’il aurait été nécessaire d’avoir une installation plus lisible, que sans doute la rapidité du délai d’installation ou les budgets ne permettaient pas . Les installations au sol ne donnant pas à voir à des yeux non avertis ou exercés, la lecture de ce travail qu’il faut imaginer positionné à la verticale..

Pas de commentaire

Les réceptions sont plus rationnelles à la maison quant à un petit nombre de visiteurs à la fois. Parce qu’en grand nombre, même en répartissant les groupes de haut en bas et de gauche à droite, je ne puis être partout à la fois et donner les explications dont certains éprouveraient le besoin. Maiqs il est vrai que pour celles et ceux qui le désireraient, ils peuvent toujours revenir pour voir en détail, et prendre dialogue.

Pas de commentaire

A tort ou à raison je me fais une idée qui m’est propre du rôle de l’artiste que je puis être, et je m’adonne tant qu’il en est encore possible à demeurer dans la posture ainsi envisagée.

Pas de commentaire